Catégories
Immobilier Investisseurs Vanguard properties

Projet « Bayline » à Armação de Pera en Algarve au sud du Portugal

Projet armacao peraUn nouveau projet de construction d'appartements de luxe "Bayline"situé à quelques mêtres de la plage "dos pescadores" va bientôt voir le jour à Armaçao de Pera.

Le projet de complexe résidenciel  lancé par Vanguard Properties (capitaux français), resprésente un investissement de 60 millions d'euros. Il comprendra 6 blocs d'appartements de 5 à 6 étages. Au total la société va construire 255 appartements du T1 au T3.

Les travaux vont commencer en juin 2018 et la fin du chantier est prévue pour décembre 2020 car il y aura aussi la construction de piscines, d'espace de jeux, un gymnase, un spa, etc. et des aménagements aux alentours.

La commercialisation des appartements devrait commencer en juin ou juillet 2018 et les prix vont varier de 3750 € à 6500 € du m2.

L'architecte séléctionné pour la réalisation de ce projet est Miguel Saraiva.

Le projet de construction existait déjà depuis 2008 (Aldeamento Lagoa das Garças) , et il prévoyait au départ la construction de 296 appartements, seulemment la crise est passée par la et les choses se sont pas passées comme prévu. Vanguard Properties a racheté le projet cette année pour le montant permettant de rembourser la totalité des acheteurs de l'époque.

Source : http://expresso.sapo.pt/economia/2018-04-28-Novo-projeto-no-Algarve-custa-60-milhoes#gs.XJgh7mM

Site web de Vanguard properties : http://vanguardproperties.com/

Catégories
Français Francophones Immobilier Investisseurs

Immobilier au Portugal bilan 2017 : 1 acheteur étranger sur 3 est Français !

Depuis l'extension du statut de résident non habituels aux retraités en 2013, le Portugal a su attirer de nombreux retraités Français et de nombreux investisseurs notamment dans le secteur de l'immobilier. En 2017, les Français sont devenus les premiers acheteurs étrangers dans la pierre Portugaise et représentent 1 acheteur étranger sur 3.

Attention : ils ne sont pas les premiers acheteurs comme on peut le voir écrit ici et là, car les achats réalisés par les portugais représent encore 80 % du total des achats. Les acheteurs étrangers représentent 20 % des achats et parmi ses 20%, les français représentent 29, %.

Classement des acheteurs étrangers au Portugal :

1 – Français : 29 %
2- Brésiliens : 19%
3- Anglais : 11%
4- Chinois : 9%
5 -Angolais : 7,5%

Source : APEMIP

Immobilioer au portugal

Après des années sombres, le marché immobilier portugais est actuellement en plein BOOM, et dans certaines régions du Portugal, les prix sont déja au dessus des niveaux d'avant crise. C'est le cas notamment pour la région de l'Algarve ou les prix de l'immobilier sont déjà à 13 % au dessus des niveaux d'avant crise.

Cette hausse rapide des prix de l'immobilier n'est pas sans poser certaines interrogations, notamment celle de l'accessibilité au logement pour les Portugais. Cette question de la hausse des prix a été évoqué dans un raport de la commission européenne qui considère cependant qu'il s'agit d'une correction des prix antérieurement dévalorisés.

Les régions les plus convoitées par les investisseurs étrangers sont : Lisbonne, Porto et l'Algarve… Mais les prix ayant augmentés trop rapidement dans ces régions, les investisseurs (et ceux qui veulent venir y vivre) commencent à s'intéresser à d'autres régions… La hausse des prix et l'insuffisance de biens (à certains prix) dans ces zones, devraient maintenant s'étendre à l'ensemble du territoire Portugais.

Quelques chiffres pour 2017

Venda casas 2017

Les prix des maisons au Portugal a augmenté de 12,8% en 2017, ce qui représente la plus forte augmentation depuis juillet 1992. Le prix des maisons au Portugal augmente de manière ininterrompue depuis juillet  2016.

Les prix au m2 au Portugal (source : Sabado) :

Les maisons vendues au Portugal en 2017 ont été commercialisées à un prix moyen de 1223 €/M2. La  zone la plus chère étant celle de Lisbonne (1532 €/M2). Dans la région Nord, le prix moyen pratiqué a été de 685 €/m2. L'Algarve est la deuxième zone la plus chère avec un prix moyen au m2 de 1416 €/M2. Dans le centre et l'Alentejo les prix ont variés entre 743 € et 870 €/M2.

2017 est une année record dans le secteur de l'immobilier au Portugal, on a jamais vendu autant de maisons et aussi chère. Au total il c'est vendu 153 292 maisons (+26186/2016), soit 4200 maisons par jours (source : INE). Le nombre de transactions représente une hausse de 20,6% par rapport à 2016 et un un montant de 19,3 milliards soit plus 30,6% comparé à 2016.

En terme géographique, les régions avec le plus de transactions sont la métropole de Lisbonne et la région Nord qui totalisent 64,3 % des transactions.

Perspectives 2018 ?

Les perspectives pour 2018 restent bonnes, et si le consensus table sur une augmentation de 25% du marché, certains n'hésitent à avancer que l'on puisse atteindre une hausse de 50%.

A savoir que ce premier trimestre 2018, on constate déjà une forte augmentation des prix surtout à Lisbonne, en Algare et sur Porto. Les prix au m2 sont très variables suivant les quartiers et les indicateurs de 2017 n'ont déjà plus rien à voir avec la réalité. A titre d'exemple, en 5 ans le prix du m2 dans le quartier da Baixa à Lisbonne est passé en 5 ans de 1500 à 7500 € du m2 !

Avertissement : aux niveaux de prix actuels , il convient plus que jamais d'être très prudent ! et d'ailleurs ils sont de plus en plus nombreux à parler de bulle immobilière (sans vouloir l'admettre)  dans certaines régions comme Lisbonne, l'Algarve et Porto.

A Lisbonne par exemple ou les prix approchent les niveaux de Paris, Miguel Tilli, le fondateur de "Home Lovers" nous explique que Lisbonne n'est plus un paradis pour certains étrangers qui souhaitent investir dans l'immobilier et qu'ils sont de plus en plus nombreux à abandonner le projet de venir vivre ou investir au Portugal. Selon lui, même s'il rejète l'idée d'une bulle immobilière, il considère que si l'offre n'augmente pas plus et que les prix continuent à augmenter de la sorte, une crise est à prévoir d'ici 1 an à 1 an 1/2 : https://www.sabado.pt/dinheiro/detalhe/alguns-imoveis-em-lisboa-custam-tanto-como-casas-em-paris.

Si on redescent un peu les pieds sur terre en cette période d'euphorie, on se rend compte que ces augmentations rapides dans certaines zones sont totalement décorellées des fondamentaux portugais (pouvoir d'achat etc.) et si on tient compte du fait que les arbres ne montent pas jusqu'au ciel (ce qui c'est déjà produit par le passé) il faut s'attendre à des mouvement de correction dans un avenir proche et surtout il vaut mieux s'interesser maintenant aux zones qui se sont maintenues en terme de prix et qui offrent une bonne rentabilité (en tenant de la demande interne) et un potenciel de hausse…

 

Bulle immobilière portugal

A lire aussi :

> Algarve le prix des maisons sont déjà 13% au dessus des prix d'avant crise !

Sources :

> https://ionline.sapo.pt/608264

> http://m.lesechos.fr/patrimoine/immobilier-au-portugal-un-acheteur-sur-trois-est-francais-0301471970707.php

> http://www.diarioimobiliario.pt/Actualidade/Aumento-de-precos-das-casas-pode-afectar-procura-interna

> http://www.apemip.pt/Not%C3%ADcias/tabid/121/language/pt-PT/Default.aspx

> http://www.diarioimobiliario.pt/Actualidade/Forbes-Corrida-ao-imobiliario-portugues-vai-continuar

> https://ionline.sapo.pt/605481

> https://www.jornaldenegocios.pt/mercados/credito/detalhe/quase-metade-dos-imoveis-foram-comprados-a-credito-em-2017

>https://www.sabado.pt/dinheiro/detalhe/preco-das-casas-em-portugal-subiu-128-em-2017

> https://www.ine.pt/xportal/xmain?xpid=INE&xpgid=ine_destaques&DESTAQUESdest_boui=281088048&DESTAQUESmodo=2

> https://www.idealista.pt/news/imobiliario/habitacao/2018/03/19/35822-lisboa-a-cidade-velha-e-pouco-atrativa-que-esta-a-recuperar-a-gloria

> https://www.sabado.pt/dinheiro/detalhe/alguns-imoveis-em-lisboa-custam-tanto-como-casas-em-paris

Catégories
Fiscalité IMI Immobilier Impots

Comment payer moins d' »IMI », l’impôt sur votre habitation au Portugal ?

Deco imi

La revue DECO proteste, avance qu'en moyenne, les portugais payent 100 € par an en trop d'"IMI". Donc il est possible que vous aussi payez plus ! Nous allons vous expliquer comment vérifier si vous payez trop et comment faire une demande d'actualisation.

Les finances au Portugal ne mettent pas à jour automatiquement les coefficients qui servent au calcul du montant de l'impôt. C'est au propriétaire de faire la demande d'actualisation afin de déterminer le montant exact de l'impôt à payer.

Comment est calculé l'IMI ?

Le montant de l'IMI à payer dépend d'une taxe et de la valeur patrimonial  (valor patrimonial)  du bien immobilier que l'on appel "VPT".

La taxe est fixée annuellement par la municipalité ou se situe le bien immobilier. Cette taxe varie de 0,3% à 0,45% (voir 0,5% dans certains cas). En 2018, 51 municipalités ont décidé de baisser cette taxe. Certaines municipalités accordent une réduction en fonction du nombre d'enfants. Cliquez sur l'image ci-dessous pour en savoir plus.

Imi eco

La valeur patrimoniale (VTP) est calculée par l'Autoridade Tributaria e Aduaneira (AT). Il s'agit de la valeur fiscale du bien immobilier calculée suivant les régles du code de l'IMI. Vous retrouverez cette valeur sur la "Cardaneta predial".

Le calcul de cette valeur prend en compte 6 paramètres : le coefficient de vétusteté, le coût de la construction, le coeficient de localisation, la surface brute de construction, le coeficient d'affectation et le coeficiant de qualité et de confort.

1 -Le coefficient de vétusteté :

L'un des coefficient utilisé par les finances au Portugal est la vétusteté (l'âge) de l'habitation. Ce coefficient n'est pas mis à jour automatiquement. Il faut donc en faire la demande.

Il existe 8 coefficents : moins de 2 ans (1); 2 a 8 ans; (0,9); 9 a 15 ans (0,85); 16 a 25 ans (0,8), 26 a 40 ans (0,75); 41 a 50 ans (0,65); 51 a 60 ans (0,65); et plus de 60ans (0,4).

2 – Le coefficient de localisation :

Le deuxième critère pris en compte est la localisation du bien. Ce coefficient a été revu en 2017 sur tout le territoire portuguais mais est susceptible d'erreur. Il est révalué tous les trois ans.  Il varie entre 0,3 et 3,5 et dépend des caractéristiques de la zone environnante.  La finalité du bien immobilier joue également sur ce coefficient (habitation personnel, commerce etc.).

3 – Le prix de la constrution :

Le troisième coefficient permettant de détreminer le montant de l'IMI est le prix de la construction fixé à 603 € en 2010 par le gouvernement. mais il est probable que les habitations qui n'ont pas été évaluées depuis cette date ne sont pas actualisées.

4 -Coefficient de qualité et de confort

Comment vérifier si vous payez trop ?

Pour faire cette vérification, il suffit de vous munir de la cardaneta predial de votre habitation et d'utiliser un des nombreux simulateurs en ligne dont celui du "Portal das finanças" SIMIMIou celui de DECO.

Si vous payez trop d'IMI, il suffit de télécharger le formulaire Modelo 1 do IMI, de le remplir et de le présenter aux services des finances pour demander l'actualisation de la valeur  du bien immobilier. Vous avez jusqu'au 31 décembre pour que l'actualisation soit effective l'année suivante.

Modèle 1 IMI

La loi permet aux propriétaires de demander une nouvelle évaluation du bien immobilier gratuitement tous les 3 ans.

Source : http://www.jornaleconomico.sapo.pt/noticias/pague-menos-imi-deco-aconselha-a-simular-se-esta-a-pagar-imposto-a-mais-286066

 

 

 

 

 

Catégories
Immobilier

Algrave : les prix des maisons sont déjà 13 % au dessus des prix d’avant crise !

Algarve imo

Incroyable, mais vrai ! après avoir subit une baisse de 30 % aprés la crise de 2008, les prix de l'immobilier dans la région de l'Algarve au Portugal sont à fin 2017 déjà à plus de 12,8% au dessus des prix d'avant crise.

Il s'agit la d'une remontée des prix très rapide (pour ne pas dire trop rapide), qui n'est pas sans soulever quelques interrogations : jusqu'ou les prix peuvent-ils encore monter ? cette hausse brutale n'est-elle pas le signe d'une bulle immobilière au Portugal ? comment les jeunes portugais vont-ils pouvoir se loger ? A ces niveaux de prix, qu'elle rentabilité peut-on encore attendre de la location de vacances ou de la location à l'année ?

Une revue indépendante "Empiricus" spécialisée dans les conseils en immobilier auprès des investisseurs portugais ne recommande d'ailleurs plus d'investir  dans les régions ou la hausse a été trop brutale, dont fait partie l'Algarve… ou ils s'attendent tout naturellement à une correction. A savoir que les nombreux achats effectués jusqu'à maintenant sont plus le fait d'investisseurs que de personnes qui souhaitent venir y vivre… Autant dire que la spéculation a elle aussi battu des records ce qui explique la rapidité de la hausse !

A noter que si cette hausse concerne tous les "concelhos" de l'Algarve, certaines zones en ont profité plus que d'autres.  A la fin du quatrième trimestre 2017, c'est la première fois que les différentes zones de l'Algarve ont enregistré des valorisations par rapport à 2011. Les augmentations cumulées dans les différentes municipalités oscillent entre 5% et 19 % et 13 "concelhos sur 16 sont à des niveaux records. Seul Loulé, Tavira et Albufeira n'ont pas encore atteint leurs niveaux records !

A ces niveaux de prix, je ne peux que recommander la prudence si vous souhaitez acheter un bien immobilier en Algarve. Quelques opportunités existent encore, mais elles sont de plus en plus rares et nécessitent d'être réactif lorsqu'elles se présentent.
 

Source : http://www.diarioimobiliario.pt/Habitacao/Algarve-Precos-das-casas-ja-estao-13-acima-dos-niveis-pre-crise

Catégories
Immobilier

Explosion du nombre d’agences immobilières au Portugal !

Venda de casas 2017

Le secteur de l'immobilier au Portugal vie un boom spectaculaire et vient de battre en 2017 le record des 9 dernières années (153 292 logements vendus – 19,3 milliards d'€uros)) ! et ce boom s'accompagne d'un autre record, qui est celui de l'ouverture de nouvelles agences immobilières.

En 2017, il y a eu 1385 créations d'agences immobilières au Portugal. Soit 4 agences par jour, ce qui représente une augmentation de 30 %  comparé à 2016. Ces 1385 agences viennent s'ajouter aux 5445 agences immobilières déja existantes en 2016, soit un total de 6830 agences pour 2017 ! ajoutez à cela tous ceux qui interviennent dans ce secteur sans statut officiel afin de toucher une partie de la commission on en arrive à une situation hallucinante ou il y a plus de vendeurs que de biens à vendre ! Et le mouvement ne s'essouffle pas puisqu'en ce début 2018 on compte déja 6 créations de nouvelles agences par jour et de nombreuses personnes arrivent chaque jour pour se lancer dans ce secteur d'activité pourtant déjà satturé !

La situation semble totalement hallucinante, mais certains considèrent que pour le moment les perspectives du marché permettent encore d'alimenter toutes ces agences. Mais la rarification du nombre de biens à vendre et la hausse brutale des prix dans certaines zones va très vite finir par poser problème… seuls les plus professionnels et ceux qui ont les reins solides sortiront leur épeingle du jeu.

En attendant, les prévisions pour 2018 restent très prometteuses puisque même les plus pessimistes du secteur tablent sur une augmentation minimum de 25 % du nombre de ventes! et les plus optimistes vont jusqu'à annoncer une hausse de 50 %.

Eco imo

Sources :

> https://eco.pt/2018/03/23/nasceram-quatro-mediadoras-imobiliarias-por-dia-em-2017/

> http://www.diarioimobiliario.pt/Habitacao/Venda-de-casas-em-2017-bateu-o-recorde-dos-ultimos-nove-anos

> https://www.jornaldeleiria.pt/noticia/agencias-de-mediacao-imobiliaria-nascem-como-cogumelos-8426

> https://observador.pt/2018/01/31/investimento-no-imobiliario-pode-voltar-a-crescer-50-em-2018-como-em-2017-preve-a-jll/

Catégories
Français Immobilier Investisseurs

Un des hommes les plus riches de France, investit des millions au Portugal

Nous en avons déjà parlé, les français sont de plus en plus nombreux à investir au Portugal. et en ce mois d'avril, la grande annonce faite par IDEALISTE concerne les importants investissements prévus au Portugal par l'un des plus riches français : Claude Berda.

Claude Berda est représenté au Portugal par José Cardoso Botelho et a créé l'entreprise "Vanguard Properties" qui paris fortement sur le marché immobilier portugais et projette d'investir 300 millions d'euros dans 4 immeubles à Lisbonne, mais aussi en Algarve et à Comporta.

L'entreprise est arrivée au Portugal avec 100 millions d'€ pour investir dans l'acquisition de biens immobiliers et projette d'emprunter pour un montant de 200 millions d'euros. Des accords de financement ont déjà été réalisé avec la banque Montepio et la BPI.

La prochaine étape de la société sera de réaliser des partenariats avec d'autres investisseurs  privés et étrangers disposant de capital pour investir et à la recherche d'opportunités sur le marché immobilier portugais.

Initialement la société investissait dans le secteur des résidence deluxe, mais l'objectif est de diversifier en investissant aussi dans le secteur des résidences étudiantes et les centres de coworking.

Pour en savoir plus sur Vanguard Properties rendez vous sur leur site internet

Idealista-berda

Source : Idealista

Catégories
Immobilier

Immobilier au Portugal : augmentation des prix de 6,8% au premier trimestre 2017

Idealista

Après une excellente année 2016 pour le secteur de l'immobilier au Portugal, les chiffres du premier trimestre 2017 présenté par le baromètre d' IDEALISTA, laisse entrevoir pour 2017 une nouvelle année record. Et oui, les prix continuent de monter !

Selon l'indice des prix de Idéalista, le prix des maisons au Portugal ont augmenté de 6,8 % au premier trimestre 2017 pour se situer à 1442 €/m2. La grande surprise comparé au dernier  trimestre de l'année dernière, c'est la forte augmentation constatée à Porto (+10,8%) suivi de prêt par Lisbonne (+9,8% – 3549 €/m2). 

A l'exception de la Région de l'Alentejo ou les prix demandés ont baissé de 3,2%, les régions ou les prix ont le plus augmenté comparé au dernier trimestre 2016 sont : Porto (+10,8%), Lisbonne ( 10,1%), Madère ( +7%), l'Algarve (+6,7 %).

Les prix au M2 par région :

  • Lisbonne : 1959 €/m2
  • Algarve : 1554 €/m2
  • Madère : 1173 €/M2
  • Nord : 1051 €/m2
  • Alentejo : 996 €/M2
  • Centre : 915 €/m2

Les prix au M2 dans les capitales de districts :

  • Lisbonne : 3549 €/m2
  • Porto : 1770 €/m2
  • Funchal : 1351 €/m2
  • Castelo Branco : 712 €/M2
  • Braga : 692 €/M2
  • Bragança : 616 €/M2

Source : IDEALISTA/News

Avertissement : il s'agit de l'indice des prix présenté par IDEALISTA correspondant à ce que demande les propriétaires.

Catégories
AIMI Fiscalité IMI Immobilier Impots ISF

Immobilier au Portugal : l’AIMI – impôt sur le patrimoine immobilier

Au Portugal il n'y pas d'Impôt sur la fortune (ISF), mais la loi sur le budget de l'Etat pour 2017 vient confirmer l'entrée en vigueur à partir de 1er janvier 2017, d'un impôt sur le patrimoine immobilier : l'AIMI, taxe additionnelle à l'IMI.

Cet impôt a fait l'objet de nombreuses polémiques qui n'ont lieu d'être puisqu'il  vient remplacer l'impôt de timbre (imposto de selo) sur les biens immobiliers à usage d'habitation et sur les terrains constructibles d'une valeur patrimoniale "Valor Patrimonial Tributário" (VPT) supérieur à 1 million d'euros. Le nombre de personnes taxables sera plus important, mais les acheteurs de biens de luxe au dessus de 1 million d'euros seront finalement moins taxés.

Pour les personnes physiques, la taxe est de 0,7 % sur la somme de la valeur patrimoniale "Valor Patrimonial Tributário" (VPT) de l'ensemble des biens assujettis pour la partie comprise entre 600 000 € (1,2 millions pour les couples)  et 1 million d'€ et de 1% au delà de 1 million d'€ (2 millions pour les couples).

Remarque : la valeur Partimoniale "o valor patrimonial tributario", correspond à l'évaluation faites par les finances, qui en générale est inférieure à la valeur d'achat.

Pour les personnes morales, la taxe est de 0,4 %  sur la VPT. Pour les biens utilisés pour un usage personnel par les détenteurs du capital, des membres des organes de gestion, de contrôle ou d'administration, la taxe est de 0,7 % jusqu'à 1 million d'€ et de 1 % pour la partie supérieure à 1 million.

Aimi

Pour les biens appartenant à des entités bénéficiant d'un régime fiscal plus favorable (offshore), la taxe est de 7,5% sur la valeur patrimoniale (VPT).

L'AIMI s'applique aux personnes physique et morales ainsi qu'aux structures ou centres d’intérêt collectifs sans personnalité juridique et Héritages indivis, qu'ils soient propriétaires ou bénéficiaires de l'usufruit de biens immobiliers urbains à usage d'habitation et de terrains constructibles situés au Portugal.

Sont donc exclus pour le calcul de la taxe, les biens à usage commercial, industriel ou de services, ainsi que les entreprises municipales. sont également exclus du calcul, les biens qui ont bénéficié d'exonération ou qui n'ont pas été soumis à l' IMI l'année précédente.

Le calcul de l'AIMI sera réalisé en juin en prenant en compte la VPT en date du 01/01. Cet impôt devra être payé au plus tard fin septembre de l'année en cours. Le calcul est basé sur la somme des valeurs patrimoniales "Valor Patrimonial Tributário" (VPT).

Sous certaines conditions, l'AIMI est une charge déductible de l’impôt sur le revenu ou de l'impôt sur les sociétés.

Pour ceux qui souhaitent bénéficier d'astuces pour réduire le montant de cet impôt, L'ALP (Association de propriétaires à Lisbonne) lance un service de conseil concernant ce nouvel impôt qui peut permettre de réaliser d'importantes économies.

Sources :

Catégories
Immatriculation Immo banques Immobilier

Immobilier au Portugal : perspectives 2017 ?

Après un effondrement des prix en 2008, le marché immobilier portugais a commencé à se reprendre à partir de fin 2013 et a fortement augmenté en 2015 et 2016. On est aujourd'hui quasi aux niveaux de 2008 !!!

Le graphique ci-dessous illustre bien l'augmentation rapide des prix de l'immobilier au Portugal entre 2014 et 2016.

Immopt
Question : Après un rattrapage des prix aussi rapide, vont-il continuer d'augmenter en 2017 ?

Selon une enquête  "Portuguese Housing Market Survey" réalisée auprès des professionnels de l'immobilier,  les prix vont continuer d'augmenter principalement sur Lisbonne et en Algarve (prévision : +4%) et ont déjà subis une forte augmentation en ce début d'année 2017 en raison d'une demande supérieure à l'offre.

Source : http://www.diarioimobiliario.pt/Habitacao/Precos-das-casas-vao-subir-sobretudo-em-Lisboa-e-no-Algarve

En Algarve, nous constatons bien en ce début d'année une demande toujours supérieur à l'Offre. Mais on constate aussi de plus en plus, une inadéquation entre le budget des acheteurs et les prix demandés. Et aux niveaux de prix actuels, les investisseurs ont de plus en plus de difficultés à trouver des biens leur permettant d'obtenir une rentabilité minimale de 5%.

Cette année 2017 devrait être une bonne année pour le secteur immobilier au Portugal, mais certains, à juste titre commencent à parler de surchauffe et de la fin du boom immobilier, comme Pedro Gonçalves des éditions Empiricus (l'équivalent de la chronique Agora en France) qui vient de rédiger un article intitulé : " C'est la fin du boom du marché immobilier".

Sur le terrain on assiste a une explosion du nombre d'intervenants dans le secteur de l'immobilier, rien qu'en janvier 2017, il y a eu création de 301 entreprises  dans ce secteur. De février 2016 à janvier 2017 il y a eu création de  3 555 entreprises (contre 771 fermetures). Et au sud du Portugal, en Algarve le phénomène est extrêmement visible : On a l'impression que tout le monde travaille dans l'immobilier… ce qui n'est pas sans générer de nombreuses tensions. Nous avons donc bel et bien surchauffe et plus de vendeurs que de biens à vendre… un peu comme en 2006 peu de temps avant l’éclatement de la bulle en 2008.

Source : Idealiste

Nous entrons dans un nouveau cycle, ou il convient d'être prudent et très sélectif, car les arbres ne montent pas jusqu'au ciel. Il faut être patient et scruter les opportunités qui sont de moins en moins nombreuses (les bonnes affaires partent très vite).

Pour ceux qui souhaitent investir dans l'immobilier au Portugal pour mettre en location de vacances (Alojamento local), attention ! car même avec l'explosion récente du tourisme, les niveaux de prix actuels et la forte augmentation d'offre de locations, ne permettent plus d'obtenir les rentabilités que l'on a pu connaître par le passé. La revue Proteste investe déconseille d'ailleurs aux portugais d'investir dans ce domaine : http://www.diarioimobiliario.pt/Habitacao/Arrendamento/Compensa-arrendar-uma-casa-para-o-turismo.

Et attention, ne prenez pas pour argent comptant les rentabilités souvent fantaisistes qu'on vous annonce, car vous risquez d'être très déçus. Étant spécialisé dans la location de vacances au Portugal n'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez des chiffres basés sur la réalité du marché.

Conclusion : Les chiffres de ce début d'année nous laisse très optimiste pour 2017 et les prix devraient continuer de monter. La question est jusqu'à quand ? Mais pour le moment les indicateurs sont toujours positifs, il n'y a aucune raison de s’alarmer, la demande reste forte en comparaison de l'offre et il y a encore de belles opportunités (vous l'aurez compris il ne faut pas trainer et sauter dessus quand une opportunité se présente à vous). De plus, la construction reprend lentement, à des niveaux bien inférieurs à 2008 (voir graphique ci-dessous) ce qui contribue au maintient de la pression sur les prix  ! Ce qui laisse encore de la marge pour une hausse des prix de l'immobilier au Portugal.

  Constructionpt

Catégories
Economie Immobilier Statistiques

Immobilier au Portugal : 20% des transactions sont réalisées par des étrangers au 1er trimestre 2016

Contrairement aux idées reçues, les transactions immobilières réalisées par des investisseurs étrangers au Portugal, ne représentent que 20% des transactions au premier trimestre 2016 (23% en 2015, 22% en 2014). Ces chiffres s'expliquent  par une augmentation du marché interne (achats réalisés par les portugais qui représentent 80% des transactions).

Ces chiffres du 1er trimestre dépassent les prévisions du secteur immobilier qui prévoient une croissance annuelle de 30 à 40 % pour 2016. Au total, il y a eu 25000 transactions en janvier, février et mars 2016 (dont plus de 5000 pour les étrangers).

Fait nouveau : pour la première fois les achats réalisés par les français ont dépassés ceux réalisés par les anglais (18%) et les chinois (13%) et représentent 26% des transactions réalisées par les investisseurs étrangers.

Immobilier-portugal

Classement parmi les investisseurs étrangers :

Français : 26 %
Anglais : 18%
Chinois : 13%
Brésiliens : 8%
Belges : 5 %
Suisse : 4 %

Les régions les plus recherchées sont : Lisbonne, Porto et l'Algarve.

Source : données préliminaires de l'APEMIP