Categories
Etudes Portugal Statistiques Villes

Les 25 meilleurs villes pour vivre au Portugal

Ou vivre au Portugal ? est une question que se pose de nombreux francophones. Il s'agit d'une question subjective, qui dépend de nombreux critères (age, climat, immobilier, activités, etc.) et à laquelle il n'est pas facile de répondre pour quelqu'un d'autre sans connaître l'importance qu'il donne à chaque critère. Bref, à chacun de découvrir l'endroit qui lui convient le mieux en s'informant au maximum et en parcourant le Portugal.
 
Depuis 2013, les 2 régions préférées des francophones sont dans l'ordre : Lisbonne et l'Algarve. Mais il existe d'autres régions qui mériteraient d'être plus connus des francophones comme l'île de Madère par exemple.

Pour vous aider dans votre choix, voici les grandes lignes d'une étude réalisée chaque année au Portugal qui permet d'établir un classement des villes ou il fait bon vivre.

L'agence Bloom consulting vient de présenter le ranking annuel de qualité de vie au Portugal et il y a quelques surprises que je vous laisse découvrir…

Pour établir son classement, l'agence Bloom consulting a analysé la population, le taux de chômage, le pouvoir d'achat, le taux de criminalité ainsi que les requêtes faites sur le net (sites internet et réseaux sociaux).
 

Nit
Classement général :

1 – Lisbonne
2 – Porto
3 – Cascais
4 – Sintra
5 – Braga
6 – Coimbra
7- Leiria
8 – Almada
9 – Vila nova de Gaia
10- Viseu
11 – Oeiras
12 – Guimarães
13 -Mathosinhos
14 -Setubal
15 -Aveiro
16 -Torres Vedras
17 – Faro
18 – Odivelas
19 – Maia
20 – Vila Real
21 – Barcelos
22 – Funchal
23 – Evora
24 – Loures
25 -Portimao

Classement des villes en Algarve :

1 – Faro
2- Albufeira
3 – Portimao
4- Loulé
5 – Tavira
6 – Lagos
7 – Silves
8 – Vila Real de santo antonio
9 – Olhao
10 – Aljezur
11 – Lagoa
12 – Castro Marim
13 – Vila do Bispo
14 – Monchique
15 – Sao Bras Alportel
16 – Alcoutim

Vous pouvez charger le classement complet en cliquant ici.

Sources :
 - Agence bloom Consulting
– Site NIT

Categories
Voiture

Immatriculer une voiture française au Portugal ? le parcours du combattant ?

Mise à jour : mars 2018

Quelles sont les règles applicables pour l'obligation d'immatriculation de véhicules au Portugal ?

  • Si vous continuez de résider dans votre Etat membre (ex : en France) et que vous séjournez pendant moins de six mois au Portugal vous ne devez pas faire immatriculer votre voiture (sauf si vous la laissez sur place toute l'année) ni payer de taxe (en principe).

Remarque : si vous séjournez pendant moins de 6 mois dans un autre pays de l'EU et que vous n'avez pas immatriculé votre véhicule dans ce pays, vous ne pouvez pas prêter ni louer à un résident du pays d'accueil, qui ne pourra la conduire que si vous l'accompagnez. Par contre vous pouvez prêter votre voiture à des amis ou membres de votre famille qui sont venus vous rendre visite s'il ne sont pas résidents de ce pays.

  • Si vous devenez résident portugais (plus de 183 jours) vous devrez immatriculer votre voiture dans ce pays. Vous avez 6 mois pour effectuer les démarches et éventuellement bénéficier d'une exonération de l'ISV.

Immatriculer sont véhicule au Portugal nécessite d'accomplir de nombreuses formalités qui prennent du temps. Il faut donc s'y prendre bien à l'avance pour ne pas dépasser le délai de 6 mois et se retrouver en infraction. La plupart de ceux qui ont vécu cette expérience en essayant de réaliser les démarches par eux même en garde pour la pluspart un gout amère. C'est pourquoi certains recommandent de se faire assister par un professionnel de l'importation de véhicules.

Pourquoi est-ce si compliqué ?  La raison est simple : le prix des voitures au Portugal est beaucoup plus cher qu'en France en raison des taxes sur les véhicules (en moyenne de 45% Tva incluse).  Ajouter à cela, la lourdeur administrative et les pratiques locales… Le Portugal protège son marché automobile intérieur quitte à ne pas respecter une condamnation de la cour européenne en appliquant une taxe plus élevée pour les véhicules importés. Mais il faut reconnaître que le Portugal n'est pas le seul pays à être en infraction avec les règles européennes comme vous pourrez le constater sur le site d'EUROPA.
 
Dans bien des cas, surtout si vous devez payer la taxe sur les véhicules (ISV) qui a fortement augmentée depuis 2017 (et pénalise encore plus les importations), il vaut mieux vendre son véhicule en France et en acheter un sur place au Portugal. Vous l'aurez compris, le Portugal protège fortement sont marché intérieur automobile pour vous pousser à y acheter votre véhicule. 

Peut être qu'une des solutions pour amener le Portugal à être en conformité avec les règles européenne concernant la taxe sur les véhicules importés est de le signaler auprès de SOLVIT qui est un service gratuit fourni par l'administration nationale de chaque pays de l'UE.  Solvit peut vous aider en tant que citoyen ou entreprise dans l'UE lorsque
vos droits ne sont pas respectés et si vous n'avez pas encore engagé de poursuites.

Solvit
Il faut savoir que légalement vous pouvez rouler au Portugal pendant 6 mois avec une voiture étrangère. Et donc ça vous laisse un peu de temps pour vous renseigner et juger de l'utilité d'immatriculer ou non votre véhicule au Portugal. 

Vous pouvez décider de prendre le risque de ne pas immatriculer votre véhicule comme beaucoup de français le font. mais sachez que vous devrez justifier du contrôle technique obligatoire en cas de contrôle de police. Sachez aussi que les contrôles sont plus fréquents depuis la crise (le Portugal est l'un des pays en Europe qui a le plus de policiers par habitants et qui malgré la crise a continué d'augmenter ses effectifs). A savoir, qu'un ami sur Facebook nous signale que les douanes ont effectué un contrôle directement au domicile d'un français vivant à Faro. Donc prudence.

Des sociétés spécialisés dans l'import de véhicule peuvent se charger pour vous d'immatriculer votre véhicule moyennant finance. Mais cela ne vous dispensera pas de fournir les documents nécessaires. Le prix moyen constaté par ceux qui proposent se service est de 500/600 € + IVA.

Les démarches pour immatriculer un véhicule d'occasion :

– Demander le certificat de conformité européen du véhicule auprès de votre concessionnaire (ou constructeur) – Le COC
– Remplir le formulaire Modèle 9 de L'IMT (qui sera complété par le centre d'inspection)
– Passer une inspection technique du véhicule auprès d'un centre d'inspection (Centro de Inspeçao Técnica de Veiculos)
– Demander l'homologation portugaise du véhicule auprès de l'IMT
– Légalisation du véhicule auprès des douanes (Declaraçao Aduaneira de Véiculo). DAV
– Régler l'ISV ou demander l'exonération.
– Demander la carte grise "Certificado de matricula e titulo de registro de propriedade" auprès de l'IMT (Instituto da Mobilidade e dos transportes I.P.). Vous obtiendrez un certificat d'immatriculation émis par l'IMT et mentionnant votre numero nacional de réception.
– Enregistrement de l'immatriculation au Conservatoria do registro Automovel.
– Changer vos plaques

 Exonération de la taxe "ISV"

Si vous devenez résident au Portugal ou RNH, vous pouvez sous certaines conditions bénéficier d'une exonération de la taxe sur les véhicules (ISV). La aussi, il y a un certain formalisme à respecter et un délais pour en faire la demande.

Vous devez obligatoirement effectuer cette demande dans les 6 mois suivant votre installation.

Obligations, règles à connaître :

avoir vécu pendant au moins 12 mois dans un autre pays (normalement une attestation du consulat attestant de votre résidence devrait suffire, mais il semble que depuis peu, d'autres documents soient demandés comme les factures edf et les relevés de compte).

– La véhicule doit avoir été acheté dans le pays d'origine du propriétaire ou les taxes ont été payées.

– Ne pas avoir bénéficié d'abattement fiscal sur le véhicule

Etre propriétaire depuis au moins 6 mois (depuis le 01/01/2018) du véhicule avant le changement de résidence

  • On ne peut être exonéré d'ISV que sur un seul véhicule par personne et qu'une fois tous les 10 ans.

    Il n'est pas possible de vendre ou de donner même gratuitement le véhicule dans les 12 mois qui suivent le changement d'immatriculation (sinon, vous devrez payer l'ISV).  (En 2018 on est passé de 5 ans à 1 an)

    Ou faire la demande d’exonération ?  

    Auprès du services des douanes le plus proche de votre nouveau lieu de résidence. Vous trouverez la liste complète sur le site de l'AT (Autoridade tributaria e aduaneira).

    Documents nécessaires ?

  •  Le NIF – numéro d'identification fiscale
  • – Attestation de résidence 
    – Certificat de résidence du pays d'origine émis par l'autorité compétente du pays d'origine  attestant de l'inscription sur le registre des habitants (ou entité consulaire).
    – Document de la vie quotidienne attestant de la résidence dans le pays d'origine, comme reçus de loyers, factures d'eau, factures Electricité etc.
    – Permis de conduire valable depuis au moins 12 mois avant le changement de résidence.
    – La déclaration réalisée auprès de la douane (déclaracao Aduaneira de Veiculo) :
    – La carte grise
    – Le certificat d'inspection émis par le centre d'inspection (CITV)
    – Certificat de situation fiscale ou sociale à jour (Declaração de consentimento para consulta da situação tributária e contributiva, ou, na sua falta, certidão comprovativa da situação tributária e contributiva regularizada ( D.L n.º 114/2007, de 19 de Abril).

Pour en savoir plus vous pouvez consultez la liste sur le Portal do Cidadao

Les demandes d'immatriculations sont réalisée aupres de l'IMT

Bon à savoir :

 A lire aussi :

Les taxes sur les véhicules au Portugal
Le contrôle technique au Portugal

Categories
Français Immobilier Investisseurs

Un des hommes les plus riches de France, investit des millions au Portugal

Nous en avons déjà parlé, les français sont de plus en plus nombreux à investir au Portugal. et en ce mois d'avril, la grande annonce faite par IDEALISTE concerne les importants investissements prévus au Portugal par l'un des plus riches français : Claude Berda.

Claude Berda est représenté au Portugal par José Cardoso Botelho et a créé l'entreprise "Vanguard Properties" qui paris fortement sur le marché immobilier portugais et projette d'investir 300 millions d'euros dans 4 immeubles à Lisbonne, mais aussi en Algarve et à Comporta.

L'entreprise est arrivée au Portugal avec 100 millions d'€ pour investir dans l'acquisition de biens immobiliers et projette d'emprunter pour un montant de 200 millions d'euros. Des accords de financement ont déjà été réalisé avec la banque Montepio et la BPI.

La prochaine étape de la société sera de réaliser des partenariats avec d'autres investisseurs  privés et étrangers disposant de capital pour investir et à la recherche d'opportunités sur le marché immobilier portugais.

Initialement la société investissait dans le secteur des résidence deluxe, mais l'objectif est de diversifier en investissant aussi dans le secteur des résidences étudiantes et les centres de coworking.

Pour en savoir plus sur Vanguard Properties rendez vous sur leur site internet

Idealista-berda

Source : Idealista

Categories
Immobilier

Immobilier au Portugal : augmentation des prix de 6,8% au premier trimestre 2017

Idealista

Après une excellente année 2016 pour le secteur de l'immobilier au Portugal, les chiffres du premier trimestre 2017 présenté par le baromètre d' IDEALISTA, laisse entrevoir pour 2017 une nouvelle année record. Et oui, les prix continuent de monter !

Selon l'indice des prix de Idéalista, le prix des maisons au Portugal ont augmenté de 6,8 % au premier trimestre 2017 pour se situer à 1442 €/m2. La grande surprise comparé au dernier  trimestre de l'année dernière, c'est la forte augmentation constatée à Porto (+10,8%) suivi de prêt par Lisbonne (+9,8% – 3549 €/m2). 

A l'exception de la Région de l'Alentejo ou les prix demandés ont baissé de 3,2%, les régions ou les prix ont le plus augmenté comparé au dernier trimestre 2016 sont : Porto (+10,8%), Lisbonne ( 10,1%), Madère ( +7%), l'Algarve (+6,7 %).

Les prix au M2 par région :

  • Lisbonne : 1959 €/m2
  • Algarve : 1554 €/m2
  • Madère : 1173 €/M2
  • Nord : 1051 €/m2
  • Alentejo : 996 €/M2
  • Centre : 915 €/m2

Les prix au M2 dans les capitales de districts :

  • Lisbonne : 3549 €/m2
  • Porto : 1770 €/m2
  • Funchal : 1351 €/m2
  • Castelo Branco : 712 €/M2
  • Braga : 692 €/M2
  • Bragança : 616 €/M2

Source : IDEALISTA/News

Avertissement : il s'agit de l'indice des prix présenté par IDEALISTA correspondant à ce que demande les propriétaires.

Categories
Mar shopping Algarve

Mar Shopping Algarve à Loulé : ouverture prévue pour l’été 2017

Mar shopping

"Mar Algarve Shopping" est le nom qu'à donné le groupe IKEA au méga centre commercial de Loulé dans la région du Algarve au sud du Portugal. Ce MEGA centre regroupe un magasin IKEA, un centre commercial avec boutiques (110) et restaurants, un espace Outlet (Designer Outlet Algarve géré par ROS Retails Outlet Shopping) et un espace loisirs en plein air et un parking de 3500 places.

Mar_alg_entrada_principal

> Le magasin IKEA a déjà ouvert ses portes le 30 mars 2017. En savoir plus sur IKEA Loulé.

> Le centre commercial qui ouvrira ses portes cet été 2017 accueillera l'enseigne Pingo Doce pour l'alimentation, Worten (Electroménager, informatique), de nombreuses boutiques (loja do Gato, bairro Arte, Decimas, Deichman, Foreva, Giovanni, Galli, Inside, Knot, Mike Davis, Misako, Ovs, Pandora, Parfois, Salsa, Springfield, Tous, Woman secret, Zippy, Zara, Zara home, Bershka, Stradivarius, Pull & bear, Oysho, Lefties e Massimo Dutti, Primark, Mango, C&A, Punt roma, Sfera, Tiffosi Aromassephora, Rituals e Stenders, Jean louis David, Pluriscometica) ainsi qu'un Cinéma NOS de 8 salles, une pharmacie, des bijouteries (José luis, Time road, Casio), une agence de voyage,  une agence Vodafone, une magasin de jouet (Centroxogo), des magasins d'optique et un espace restauration (H3, Vitaminas, Wok to walk, Hanami sushi, Talho burger, Talho do mercado, Haagen-daz, hussel etc.

> Le Designer outlet Algrave ouvrira ses portes en automne 2017 et pourra accueillir jusqu'à 110 boutiques.

> Un nouveau concept de loisir sur 8000 m2 à l'air libre sera également accessible . Cet espace de loisirs sera composé de deux zones, l'une dénommée " boas vindas" et l'autre " Descuberta e Area de Monthanha".

Designer outlet algarve

Au total, ce sont 220 boutiques qui sont prévues dans le centre commercial. Il s'agit pour IKEA d'un investissement de 200 millions d'euros permettant la création de 3000 postes de travail. 

Le groupe IKEA déjà très présent au Portugal sur Lisbonne, Porto et Braga,  gère 41 centres commerciaux et 25 "Retail Parks" dans 14 pays.

– Vidéo de présentation de "MAR shopping Algarve" :

– Vidéo de présentation du "Designer Outlet Algarve" :

 

Sources, liens :

–  Designer Outlet Algarve

– Mar shopping

Planet Algarve

Ouverture d'IKEA à loulé

Categories
IKEA

Nouveau : IKEA à Loulé dans la région du Algarve au Portugal

Déjà implanté au Portugal sur  Lisbonne, Porto et Braga, le groupe suédois IKEA vient d'ouvrir un nouveau magasin  le 30 Mars 2017, dans la région du Algarve à Loulé – Almancil. Ce nouveau magasin IKEA de Loulé comprend deux étages et une surface de 24000 M2.

A savoir que l'ouverture d'IKEA à Loulé n'est que la première phase du projet "MAR shopping Algarve", qui prévoit l'ouverture cet été d'un centre commercial avec 110 boutiques, d'un centre Outlet "Algarve designer Outlet"avec 110 boutiques et un méga espace de loisirs (8000 m2).

Il s'agit d'un énorme projet qui vient à point pour dynamiser la région, avec un investissent de plus de 200 millions d'euros et la création de plus de 3000 postes de travail directs et indirects.

Découvrez les offres spéciales ouvertures du 30/10 au 26/04 2017 : IKEA PROMO

Ikea
Horaires d'ouverture d'IKEA LouléDu lundi au dimanche : De 10h à 22h – fermé le 1 janvier et le 25 décembre.

Ikea loulé

Adresse : Avenida Algarve N°5 – 135-182 Almancil
N37°5,768'
W 7°59, 778

 




Les autres IKEA au Portugal :

IKEA Alfragide » Como chegar

IKEA Loures » Como chegar
IKEA Matosinhos» Como chegar
IKEA Braga » Como chegar
 
Categories
Voitures

Inspections techniques obligatoires de véhicules au Portugal ?

Quelle sont les échéances obligatoires pour passer le contrôle technique au Portugal ?

1 – Contrôle effectué lors de la première immatriculation par le vendeur.

2 – 4 ans après la date de première immatriculation

3 – tous les 2 ans après le contrôle des 4 ans

4 – tous les ans à partir de la 8 ème année.

Il n'y a pas d'obligation de réaliser un contrôle technique à chaque changement de propriétaire.

Si vous décidez d'immatriculer votre véhicule en provenance de votre pays d'origine après avoir obtenu la résidence au Portugal, vous devez passer un contrôle technique obligatoire.

Le contrôle technique est réalisé au Portugal dans des "centro de inspençao técnica" (CITV) de catégorie B.

Pour connaître le centre d'inspection technique le plus proche de chez vous, cliquez sur l'image ci-dessous :

IMT

Categories
AIMI Fiscalité IMI Immobilier Impots ISF

Immobilier au Portugal : l’AIMI – impôt sur le patrimoine immobilier

Au Portugal il n'y pas d'Impôt sur la fortune (ISF), mais la loi sur le budget de l'Etat pour 2017 vient confirmer l'entrée en vigueur à partir de 1er janvier 2017, d'un impôt sur le patrimoine immobilier : l'AIMI, taxe additionnelle à l'IMI.

Cet impôt a fait l'objet de nombreuses polémiques qui n'ont lieu d'être puisqu'il  vient remplacer l'impôt de timbre (imposto de selo) sur les biens immobiliers à usage d'habitation et sur les terrains constructibles d'une valeur patrimoniale "Valor Patrimonial Tributário" (VPT) supérieur à 1 million d'euros. Le nombre de personnes taxables sera plus important, mais les acheteurs de biens de luxe au dessus de 1 million d'euros seront finalement moins taxés.

Pour les personnes physiques, la taxe est de 0,7 % sur la somme de la valeur patrimoniale "Valor Patrimonial Tributário" (VPT) de l'ensemble des biens assujettis pour la partie comprise entre 600 000 € (1,2 millions pour les couples)  et 1 million d'€ et de 1% au delà de 1 million d'€ (2 millions pour les couples).

Remarque : la valeur Partimoniale "o valor patrimonial tributario", correspond à l'évaluation faites par les finances, qui en générale est inférieure à la valeur d'achat.

Pour les personnes morales, la taxe est de 0,4 %  sur la VPT. Pour les biens utilisés pour un usage personnel par les détenteurs du capital, des membres des organes de gestion, de contrôle ou d'administration, la taxe est de 0,7 % jusqu'à 1 million d'€ et de 1 % pour la partie supérieure à 1 million.

Aimi

Pour les biens appartenant à des entités bénéficiant d'un régime fiscal plus favorable (offshore), la taxe est de 7,5% sur la valeur patrimoniale (VPT).

L'AIMI s'applique aux personnes physique et morales ainsi qu'aux structures ou centres d’intérêt collectifs sans personnalité juridique et Héritages indivis, qu'ils soient propriétaires ou bénéficiaires de l'usufruit de biens immobiliers urbains à usage d'habitation et de terrains constructibles situés au Portugal.

Sont donc exclus pour le calcul de la taxe, les biens à usage commercial, industriel ou de services, ainsi que les entreprises municipales. sont également exclus du calcul, les biens qui ont bénéficié d'exonération ou qui n'ont pas été soumis à l' IMI l'année précédente.

Le calcul de l'AIMI sera réalisé en juin en prenant en compte la VPT en date du 01/01. Cet impôt devra être payé au plus tard fin septembre de l'année en cours. Le calcul est basé sur la somme des valeurs patrimoniales "Valor Patrimonial Tributário" (VPT).

Sous certaines conditions, l'AIMI est une charge déductible de l’impôt sur le revenu ou de l'impôt sur les sociétés.

Pour ceux qui souhaitent bénéficier d'astuces pour réduire le montant de cet impôt, L'ALP (Association de propriétaires à Lisbonne) lance un service de conseil concernant ce nouvel impôt qui peut permettre de réaliser d'importantes économies.

Sources :

Categories
Résident non habituel Retraite RNH Sante

La santé au Portugal pour les retraités français !

Depuis la simplification des conditions d’obtention du statut de résidents non habituels (RNH) qui permet aux retraités de bénéficier d'une exonération d'impôts sur les retraites au Portugal, vous êtes de plus en plus nombreux à venir vous installer au Portugal. Les questions fiscales sont assez documentées, mais reste beaucoup d'interrogations concernant le domaine de la santé : est ce que je continue à bénéficier à de la sécurité sociale en France ? suis je pris en charge par la sécurité sociale portugaise ? etc.

Pour répondre à certaines questions, j'ai lancé une discussion sur le groupe Facebook France Algarve sur le thème de la santé au Portugal, afin de connaître les solutions choisies par les  retraités déjà installés depuis longtemps. Mon propos ici n'est pas de faire un comparatif entre le système français et portugais qui sont différents, mais simplement de vous donner les différentes options possibles en terme de couverture et de vous donner les informations de base (pour les retraités RNH).

Au Portugal, il existe un système de santé public et un système de santé privé très développé (plus de 100 hôpitaux) . Si vous pouvez bénéficier du système de santé public en vous inscrivant à la sécurité sociale portugaise, ce n'est pas le cas si vous devez avoir recours au privé ou les prix sont élevés. Les frais dentaires et d'optique sont peu remboursés même avec une assurance complémentaire.  L’accès aux soins peut donc se révéler très onéreux si vous ne prenez pas les dispositions nécessaires. Dans le privé, une simple consultation chez un médecin spécialiste coûte 80 €.

A savoir que certaines opérations ou interventions pointues (greffes d'organes etc.) ne peuvent être réalisées que dans le public. En cas d'urgence, vous êtes conduit dans l’hôpital public le plus proche.
 
En 2016, le système de santé portugais a été classé en 14 ème position au niveau européen (Health consumer index 2016) devant le royaume uni et l’Espagne. Le système français est en 11 ème position et la Belgique en 4 ème position.

En tant que retraités français, la sécurité sociale française prélève directement sur votre retraite de base 3,2%  et sur votre retraite complémentaire 4,2%. Vous conservez ainsi à vie vos droits à l'assurance maladie en France (dans le privé et le public) aussi bien lors de vos séjours temporaires (en principe pas plus de 3 mois) que lors de votre retour éventuel en France.

Lors de votre installation au Portugal, vous devez vous inscrire à la sécurité sociale portugaise (Segurança Social) sans avoir à payer de cotisation (vos devez demander à Tours le formulaire S1), puis vous devez vous rendre au centre de santé (centro de saude) de votre lieu de résidence qui vous attribuera un numéro d'usager. Vous serez alors en possession d'une carte de santé (feuille A4) qui vous permettra d'être soignée au Portugal dans le secteur Public. Vous ne devrez payer dans le public qu'un ticket modérateur de faible coût. Si vous souhaitez obtenir un rendez vous avec un spécialiste, vous devrez passer par le centre de santé (il n'y a pas de médecin traitant comme en France et les délais pourront être plus ou moins long).

Pour ce qui est du remboursement des médicaments, la prise en charge est variable (de 20% à 100%).

Remarque : en cas d'urgence (112), vous pouvez vous rendre au service d'Atendimento permanente le plus proche ou à l’hôpital.

Attention : l'inscription à la sécu Portugaise ne vous ouvre aucuns droits à remboursement dans le privé. Pour bénéficier d'une couverture dans le secteur privé au Portugal, plusieurs solutions (niveaux de couverture) s'offrent à vous.

Vous pouvez souscrire une assurance privée portugaise ou internationale dont le coût dépend  des garanties, de l'âge, de l'état de santé, des montants de franchise etc.

Vous pouvez en parallèle souscrire à des systèmes d’abonnements dans certains hôpitaux privés et centres de soins privés qui permettent de payer moins cher certains soins et examens.

Vous pouvez aussi adhérer à la caisse des français à l'étranger CFE, qui permet une prise en charge des soins dans le privé au Portugal sur la base des tarifs  de la sécurité sociale française. La cotisation au CFE est de 4,2 % sur l'ensemble des pensions obligatoires avec un minimum de 231 €/mois). Cette cotisation vient s'ajouter à la cotisation prélevée directement par la sécurité sociale française. Vous pouvez également souscrire en parallèle aux systèmes d'abonnements cités plus haut pour réduire la facture.

La CFE correspond à la sécurité sociale des français vivant à l'étranger. Il s'agit d'un organisme privé chargé d'une mission de service public. Il est régi par le code de la sécurité sociale. Il n'est pas obligatoire d'y adhérer. Il est possible de prendre une assurance internationale intervenant au premier euro dépensé.

Attention, pour adhérer à la CFE, il y a des délais à respecter sous peine d'avoir des délais de carence. Il s'agit donc d'une démarche à réaliser au plus vite. Vous êtes pris en charge à la date d'adhésion si vous souscrivez dans les 3 mois suivant le départ de France. Cela vous évitera également d'avoir à remplir un questionnaire médicale.

Pour être mieux couvert aussi bien en France qu'au Portugal vous pouvez également prendre en complément du CFE une mutuelle (Humanis, April, Agir etc. voir liens en bas de page) dont les coûts sont variables suivant l'âge, votre état de santé, le niveau de remboursement souhaité etc.

A titre d'exemple, de nombreux retraités membres de France Algarve ont choisi la formule "CFE + Welcare du groupe humanis qui offre plusieurs formules" tout en étant inscris à la sécurité sociale portugaise. Il est vrai que cette formule a un coût élevé, mais elle offre une des meilleurs couvertures aussi bien en France qu'au Portugal. Il est aussi interessant de souscrire aux systèmes d'abonnements en complément dans les services privés. Nombreux sont ceux aussi à avoir souscrit à Fidelidade.

Il est également possible de prendre une mutuelle sans passer par la CFE, mais qui vous couvrira en complément de la sécurité sociale française pour les soins santé en France. Pour les soins au Portugal le tarif de base de l'assurance maladie restera à votre charge.

Pratique : Pour vous aider dans vos choix de mutuelles expatriés , vous pouvez utiliser des comparateurs en ligne comme : Internationale-Santé.com,  AOC Insurance broker, Les furets, ADP assurances.

Comparateurs d'assurances santé portugais : o-comparador.com, Compareomercado.pt

Pour en savoir plus :

– Le CLEISS (Centre des liaisons Européennes et internationales sécurité sociale)
SNS – serviço nacional de Saude
ERS (entidade reguladora da saude)
Segurança social

Liens Utiles :

 Quelques remarques sur les assurances santé au Portugal :

Au Portugal, il existe une multitude d'assurances santé et chaque assureur utilise un réseau de services de santé (cliniques, médecins etc.). La plupart proposent 2 systèmes, l'un ou l'on doit passer par le réseau de l'assureur pour se faire soigner et l'autre ou l'on peut librement choisir ou se faire soigner (l'assuré avance les frais de toutes les prestations et l'assureur rembourse le montant à sa charge).

Il existe aussi le système de cartes de santé qui donnent accès à des réductions sur un réseau de soins de santé. à des prix conventionnés, inférieurs au prix du public.

Remarque : Cet article va être mis a jour régulièrement. Si certains d'entre vous ont des informations importantes à ajouter au dossier, ou si vous proposez des solutions que vous souhaitez faire connaître, n’hésitez pas à me contacter.

Remerciements à tous ceux qui ont participé activement sur le groupe facebook  France Algarve

Categories
Immatriculation Immo banques Immobilier

Immobilier au Portugal : perspectives 2017 ?

Après un effondrement des prix en 2008, le marché immobilier portugais a commencé à se reprendre à partir de fin 2013 et a fortement augmenté en 2015 et 2016. On est aujourd'hui quasi aux niveaux de 2008 !!!

Le graphique ci-dessous illustre bien l'augmentation rapide des prix de l'immobilier au Portugal entre 2014 et 2016.

Immopt
Question : Après un rattrapage des prix aussi rapide, vont-il continuer d'augmenter en 2017 ?

Selon une enquête  "Portuguese Housing Market Survey" réalisée auprès des professionnels de l'immobilier,  les prix vont continuer d'augmenter principalement sur Lisbonne et en Algarve (prévision : +4%) et ont déjà subis une forte augmentation en ce début d'année 2017 en raison d'une demande supérieure à l'offre.

Source : http://www.diarioimobiliario.pt/Habitacao/Precos-das-casas-vao-subir-sobretudo-em-Lisboa-e-no-Algarve

En Algarve, nous constatons bien en ce début d'année une demande toujours supérieur à l'Offre. Mais on constate aussi de plus en plus, une inadéquation entre le budget des acheteurs et les prix demandés. Et aux niveaux de prix actuels, les investisseurs ont de plus en plus de difficultés à trouver des biens leur permettant d'obtenir une rentabilité minimale de 5%.

Cette année 2017 devrait être une bonne année pour le secteur immobilier au Portugal, mais certains, à juste titre commencent à parler de surchauffe et de la fin du boom immobilier, comme Pedro Gonçalves des éditions Empiricus (l'équivalent de la chronique Agora en France) qui vient de rédiger un article intitulé : " C'est la fin du boom du marché immobilier".

Sur le terrain on assiste a une explosion du nombre d'intervenants dans le secteur de l'immobilier, rien qu'en janvier 2017, il y a eu création de 301 entreprises  dans ce secteur. De février 2016 à janvier 2017 il y a eu création de  3 555 entreprises (contre 771 fermetures). Et au sud du Portugal, en Algarve le phénomène est extrêmement visible : On a l'impression que tout le monde travaille dans l'immobilier… ce qui n'est pas sans générer de nombreuses tensions. Nous avons donc bel et bien surchauffe et plus de vendeurs que de biens à vendre… un peu comme en 2006 peu de temps avant l’éclatement de la bulle en 2008.

Source : Idealiste

Nous entrons dans un nouveau cycle, ou il convient d'être prudent et très sélectif, car les arbres ne montent pas jusqu'au ciel. Il faut être patient et scruter les opportunités qui sont de moins en moins nombreuses (les bonnes affaires partent très vite).

Pour ceux qui souhaitent investir dans l'immobilier au Portugal pour mettre en location de vacances (Alojamento local), attention ! car même avec l'explosion récente du tourisme, les niveaux de prix actuels et la forte augmentation d'offre de locations, ne permettent plus d'obtenir les rentabilités que l'on a pu connaître par le passé. La revue Proteste investe déconseille d'ailleurs aux portugais d'investir dans ce domaine : http://www.diarioimobiliario.pt/Habitacao/Arrendamento/Compensa-arrendar-uma-casa-para-o-turismo.

Et attention, ne prenez pas pour argent comptant les rentabilités souvent fantaisistes qu'on vous annonce, car vous risquez d'être très déçus. Étant spécialisé dans la location de vacances au Portugal n'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez des chiffres basés sur la réalité du marché.

Conclusion : Les chiffres de ce début d'année nous laisse très optimiste pour 2017 et les prix devraient continuer de monter. La question est jusqu'à quand ? Mais pour le moment les indicateurs sont toujours positifs, il n'y a aucune raison de s’alarmer, la demande reste forte en comparaison de l'offre et il y a encore de belles opportunités (vous l'aurez compris il ne faut pas trainer et sauter dessus quand une opportunité se présente à vous). De plus, la construction reprend lentement, à des niveaux bien inférieurs à 2008 (voir graphique ci-dessous) ce qui contribue au maintient de la pression sur les prix  ! Ce qui laisse encore de la marge pour une hausse des prix de l'immobilier au Portugal.

  Constructionpt